Rechercher

Se projeter malgré la crise et se sentir vivant !



Lundi 11 mai nous entrerons dans une deuxième phase de cette crise sanitaire. Cette deuxième phase annonce le retour de certaines libertés et la reprise d’une activité économique pour beaucoup d’entre nous. Pour autant, cette date ne peut être associée à la sortie de crise, ni à la fin de crise. Elle préfigure plutôt la fin du pic, avec le confinement et le commencement d’une phase nouvelle. Cette phase symbolise le retour à l’action, aux mouvements. Nous sortons de l’immobilisme.

L’action, le mouvement sont le propre de la nature humaine. Nous avons besoin de bouger pour nous sentir vivant, nous avons besoin de passer à l’action pour avancer sur le chemin de la vie. Ce n’est pas pour rien que ces semaines d’enfermement ont été si difficile à vivre pour les personnes hyper actives. La capacité du passage à l’action est une des qualités premières des Leaders. Elle est la concrétisation de notre vision, de notre puissance de création, de notre goût d’entreprendre. C’est grâce à elle que nous nourrissons notre énergie, notre force, notre passion. L’action nous permet d’être utile !

Nous retirer la capacité d’actions, c’est nous priver d’essence, de carburant. C’est paralyser notre esprit, nous contraindre à penser petit, nous ôter la liberté ! Pendant ce confinement, cette perte de capacité d’actions a été l’une des sources de stress et d’anxiété pour beaucoup d’entre nous. Malheureusement, nous sommes tous conscients que la capacité d’action qui s’offre à nous à partir du 11 mai, restera très contrainte. En effet, le plan d’action immédiat imposé par la crise, les difficultés de communications, l’incertitude, vont continuer de nous enfermer mentalement, de nous limiter en raison de la gestion de l’urgence et de nous éloigner encore un peu plus de ce qui nous fonde : notre joie de vivre, nous sentir utile, notre goût d’entreprendre, notre créativité et notre capacité de fédérer.

Notre économie a plus que jamais besoin de Leadeurs en capacité d’ouvrir les champs du possible, de créer, de rassembler, d’entrainer et de transmettre cette formidable énergie que nous portons. C’est pourquoi, il est essentiel de prendre soin de son mental et de maintenir un alignement positif Décider de vivre cette crise autrement, c’est décider de renforcer son mental et de prendre de la hauteur. Cette décision, comme toute décision, demande de la méthode et de la confiance. Elle sollicite un changement de paradigme de nos pensées, de notre état d’esprit. S’ouvrir à ce changement pour retrouver de la légèreté, de l’optimisme et du dynamisme ; s’ouvrir à ce changement pour communiquer positivement, imaginer les possibles, faire des projets, renaître, quoi qu’il arrive.

Si vous souhaitez vivre cette crise autrement, retrouver la sérénité, entrainer votre équipe vers un renouveau, vous projeter, améliorer votre vie professionnelle, sachez que je me tiens à votre disposition pour vous accompagner. En outre, je vous donne rendez-vous le Mardi 5 mai à 17h30 pour une deuxième Master Class sur ce sujet.